Notre raison d’être

L’intelligence artificielle (IA) s’installe progressivement dans la plupart des activités.

Elle est souvent considérée comme un facteur de progrès et de développement, mais elle affiche également un visage menaçant, car on peut lire et entendre qu’elle risque de détruire un grand nombre d’emplois.

Cette image contrastée est surtout due à une méconnaissance du sujet.

L’IA est faussement accessible, partout présente dans les médias, sur le web, dans la presse, mais difficile à comprendre et plus encore à appliquer.

Cette situation est surtout pesante pour les cadres supérieurs, ou même les cadres dirigeants. Leur position dans l’entreprise va mécaniquement les amener à diriger des équipes techniques dont on attend des initiatives fortes, ou à participer à de grands projets IA, alors que ces managers, du fait de leur ancienneté, n’ont pas pu recevoir la formation appropriée.

 

 

Notre objectif consiste à former rapidement ces décideurs non spécialistes de l’IA, en leur procurant des connaissances suffisantes pour qu’ils soient à l’aise avec les différents sujets, les outils techniques et leurs principales applications.

Nous dispensons un enseignement qui se distingue des formations habituelles en permettant aux cadres supérieurs ou dirigeants (non techniciens, mais confrontés aux sujets IA) d’accéder à des contenus exhaustifs et compréhensibles.

Tous les outils techniques sont passés en revue et leurs particularités sont présentées clairement, sans jargon mathématique ou informatique.

L’ensemble du périmètre couvert par l’IA est traité et les différents secteurs d’activité sont étudiés aux moyens d’exemples concrets.

 

D’après les données de l’étude « Annual Global CEO Survey » de PWC (©2019, Boursier.com), 40% des dirigeants d’entreprise sont convaincus que l’intelligence artificielle va transformer la manière de faire des affaires au cours des cinq prochaines années. 35% comptent l’implémenter dans leur entreprise d’ici 3 ans, et 33% l’ont déjà fait.

Cependant, une large majorité des entreprises attendent un soutien des gouvernements dans la course à la maîtrise de la data : 76% estiment que les États devraient développer une politique spécifique, et 2 sur 3 souhaiteraient être incitées à former leurs talents et à accélérer l’usage de l’intelligence artificielle en entreprise.

L’étude montre qu’en France en particulier, les principaux freins à l’essor de l’intelligence artificielle en entreprise sont un manque de connaissance de cette technologie, un défaut de formation des équipes et la résistance au changement.